Béatrice, 55 ans, en chemin de Résistance

Retrouvez le témoignage de Béatrice, 55 ans.

Présentez-vous en quelques mots.

J'ai 55 ans, ma prise de conscience date de 2005. Cette année-là, avec mon mari et nos 4 enfants, nous sommes partis voyager pendant un an. Nous avons vu la pauvreté matérielle et le bonheur associé, nous avons découvert des pays avec des rideaux de sacs plastique plaqués par le vent sur les grillages, et d'autres où le moindre déchet était recyclé ou transformé pour retrouver une utilité. Nous avons ouvert les yeux sur notre planète absolument magnifique, mais aussi extrêmement polluée par endroits. Au retour, la surconsommation nous est devenue insupportable, tout comme la publicité omniprésente, le formatage imposé, les règles délirantes et les interdictions à tout-va. Il m'a fallu 2 ans pour revenir vraiment et commencer à me mettre en marche à mon tour.

Depuis, j'ai fait d'innombrables découvertes, j'ai expérimenté ce qui me faisait du bien, je me suis rapprochée du vivant, et je continue ! Je suis maintenant énergéticienne, photographe et pédagogue, persuadée que l'écologie intérieure est le pivot de tout le reste. Ma curiosité est sans limite, je continue donc à chercher des solutions pour me faire la plus légère possible sur cette Terre.

 

Sur le 1er engagement (ne plus prendre l'avion et rouler en voiture moins de 2000 km/an/pers), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

Je me déplace essentiellement à vélo électrique depuis 4 ans, mais j'ai un point noir sans solution actuellement : l'avion que je prends pour aller voir ma fille au Québec. Ma limite est là, je n'imagine pas ne plus voir mes enfants parce qu'ils sont loin. J'ai bien cherché une alternative mais je n'en ai pas trouvé, alors j'essaie de m'améliorer sur tout le reste.

 

Sur le 2e engagement (se nourrir d’aliments 100 % bio, locaux, de saison, en mangeant de la viande 1 à 2 fois par mois au plus), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

Je mange bio et local à quasi 100%, en privilégiant les produits en vrac et le fait maison.

J'ai un bac d'Incroyables Comestibles en partage.

Je suis très active dans une épicerie participative locale, pour des activités annexes surtout (mes livres de bio, jardinage, activités manuelles et bricolage, Kaizen et développement personnel sont à disposition, ateliers mandalas de la nature, café philo, café des bonnes nouvelles, journée de la Lente Heure ),

 

Sur le 3e engagement (ne plus acheter de neuf, en particulier d’appareils électroniques neufs), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

Je n'achète pas de vêtements neufs, sauf à des artisans locaux.

 

Sur le 4e engagement (demander à l’État et aux entreprises de tenir l’engagement de la France en divisant par 4 nos émissions de gaz à effet de serre), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

-

 

Quelles satisfactions et frustrations ces engagements vous apportent-ils au quotidien?

C'est super de voir ce que chacun fait, sans jugement, ça donne des idées, des envies !

 

Quel lien souhaiteriez-vous avoir avec d'autres résistants climatiques?

Je suis persuadée que l'urgence climatique est aussi intérieure alors j'essaie de sensibiliser au respect de nos besoins, à la bienveillance envers soi-même plutôt que l'auto-flagellation, etc...

 

Avez-vous autre chose à ajouter?

Je ne suis pas assez réglo pour peser les déchets et tout ça, j'essaie de m'améliorer en permanence.

J'ai banni pratiquement tout le plastique de la maison, je suis chez Enercoop pour l'électricité, Crédit Coopératif pour la banque. 

 

S'il vous plait, vérifiez vos mails pour activer votre compte en cliquant sur le lien reçu.