Claire, 37 ans, Résistante Climatique

Retrouvez le témoignage de Claire, 37 ans.

Présentez-vous en quelques mots.

Permacultrice de 37 ans, en Touraine, gardienne d'un lieu d'un ha, formatrice (permaculture, climat, agroécologie), accompagnatrice en changement de vie, co fondatrice d'Horizon Permaculture et de Résistance Climatique, forte implication dans l'agriculture alternative via Fermes d'Avenir

 

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Résistance Climatique?

Pour la joie de participer à cette dynamique libératrice et positive, avec un collectif de personnes incroyables ! Aussi, ce mouvement est nécessaire pour que la permaculture ait encore un sens : réduire nos émissions de GES pour bloquer le réchauffement climatique à +2 ou +3 °C maximum en 2100 est la condition pour:

- la justice sociale au niveau mondial et cela compte énormément pour moi !

- que les stratégies permaculturelles aient une utilité (si le réchauffement climatique s'emballe, nulle certitude que les arbres plantés, les baissières installées, et tous les aménagements permaculturels résistent et fonctionnent ...)

Résistance Climatique me permet d'agir concrètement en ce sens, collectivement, pour une vie qui permette la vie et toutes ces merveilles !

 

Sur le 1er engagement (ne plus prendre l'avion et rouler en voiture moins de 2000 km/an/pers), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

Ne plus prendre l'avion : déjà appliqué depuis 10 ans donc aucun changement. Depuis 10 ans, j'ai découvert beaucoup plus la France, et je prends aussi le temps de rencontrer les personnes d'origine étrangère installées en France, car je trouve précieux ces échanges inter culturels !

2000 km en voiture par an : ça a changé que je prends plus souvent l'air car je suis souvent sur mon vélo (et c'est confortable car je l'ai bien équipé !), je cultive mes nouvelles amitiés en local (et continue à aller voir les amis et famille qui habitent un peu plus loin, en train !), tous les trajets au-delà de 20km sont faits en train, ceux en deçà de 6 km en vélo (il y a des exceptions, dans les deux sens, mais en gros, telle est ma stratégie). J'ai choisi mon lieu de vie en fonction de la proximité (moins de 5 km) d'une gare bien desservie. Je bâtis mon activité professionnelle autour de cet objectif de 2000 km : j'accepte les missions que je peux réaliser près de chez moi (vélo) ou accessibles en train. Si accessible qu'en voiture, je conseille au demandeur de trouver un professionnel plus près de chez lui, ça permet de relocaliser les activités professionnelles. Je fais mes courses dans les petits magasins bio de proximité (et cultive tous mes légumes). Je deviens une pro des horaires de bus, des changements de train, des cartes de réduction pour les transports, etc !

 

Sur le 2e engagement (se nourrir d’aliments 100 % bio, locaux, de saison, en mangeant de la viande 1 à 2 fois par mois au plus), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

J'ai cette alimentation depuis 10 ans maintenant. Ce que cela a changé, c'est : 

- les magasins dans lesquels je fais mes courses sont peu nombreux (les magasins 100 % bio et aussi vrac car j'ai cessé d'acheter de la nourriture emballée) et largement suffisants, avec de belles relations avec les personnes qui les tiennent, du temps passé à discuter au magasin, à parler des produits

- j'ai trouvé plein de nouvelles recettes pour les légumineuses notamment mais aussi pour les légumes (je mange tous les jours céréales + légumineuses pour avoir des protéines complètes 

- je mange de la viande deux fois par mois, une bonne viande savoureuse et savourée

- je sais ce qui est produit localement, je connais les producteurs que j'ai plaisir à retrouver régulièrement sur les marchés ou les événements locaux

- j'ai transformé mes recettes à base d'ananas ou de bananes pour remplacer ces ingrédients par des fruits locaux de saison, et cela a permis de belles créations ! Une amie cuisinière me donne des bons conseils !

 

Sur le 3e engagement (ne plus acheter de neuf, en particulier d’appareils électroniques neufs), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

J'achète peu, et m'interroge vraiment sur mon besoin. Si j'ai besoin d'acheter quelque chose, je l'achète d'occasion. J'apprends à ne plus avoir besoin de frigo, j'ai peu d'électronique à la maison (j'ai un moulin manuel, un extracteur de jus manuel, idem pour râper, monter les blancs en neige, etc : ça dure plus longtemps que l'électronique, ça marche très bien, et ça fait marcher les muscles !), j'achète en bois car plus durable que le plastique, plus facile à réparer, etc

 

Sur le 4e engagement (demander à l’État et aux entreprises de tenir l’engagement de la France en divisant par 4 nos émissions de gaz à effet de serre), qu'est-ce que cela change (ou va changer) concrètement pour vous?

Je m'investis dans les initiatives locales lancées par les associations ou les collectivités territoriales (Plan Climat, Plan alimentaire territorial, PLUI, etc), j'interviens auprès de quelques entreprises qui me le demandent pour répondre en toute sincérité à leurs questions légitimes et les aider à se transformer, je participe au Pacte pour la Transition en lien avec les élections municipales près de chez moi, je participe à la campagne sur l'aviation, etc.

 

Quelles satisfactions et frustrations ces engagements vous apportent-ils au quotidien?

Beaucoup de satisfactions !! mener une vie douce parce que remplie de joies simples et belles, découvrir le plaisir d'avoir les mains dans la terre et de manger ce que j'ai produit, prendre le temps de cuisiner en rigolant avec ma famille, avoir un mode de vie qui préserve les populations dans d'autres pays (cf. mines de métaux rares dans les pays africains pour fabriquer nos téléphones, enfants au Bangladesh qui s'usent à la confection de nos vêtements : je pense à eux, je me sens reliée à eux et en partie responsable d'eux, parce que l'humanité, c'est une grande toile du vivant, avec de multiples liens), créer des liens avec des personnes incroyables localement, me rendre compte que je peux m'adapter, changer beaucoup de choses sur moi et autour de moi. C'est un chemin très libérateur.

 

Quel lien souhaiteriez-vous avoir avec d'autres résistants climatiques?

De l'action locale, des échanges, et connaître leur progression, s'apporter du soutien mutuel

 

Avez-vous autre chose à ajouter?

Merci aux copains de Résistance Climatique, c'est précieux de se savoir nombreux ! Le changement, c'est VRAIMENT maintenant ! Beaucoup le font déjà, c'est possible!

S'il vous plait, vérifiez vos mails pour activer votre compte en cliquant sur le lien reçu.