Ne devriez-vous pas assouplir les actions proposées pour toucher plus de monde ?

Réponse

Le constat est clair : la majeure partie de la population française (et nous pensons prioritairement aux personnes qui vivent au-dessus du seuil de la pauvreté) n'est pas prête pour les changements nécessaires pour « sauver le climat ». A partir de là, soit on part de ce que beaucoup de gens sont prêts à faire (au risque de rester en-deçà du nécessaire), soit on fait le nécessaire (au risque de rester minoritaires). Il n'y a pas de stratégie parfaite.

Résistance Climatique a clairement choisi la seconde option : un petit groupe de personnes très engagées montre par l'exemple que les changements nécessaires sont possibles et heureux. C’est un des moyens pour ensuite mettre de la pression sur l’action politique (certains peuvent décider d’être élus), pour réglementer le commerce international, cesser de sacrifier le fret au profit du transport routier, etc. La jonction avec les mouvements de masse se fera dans un second temps (espérons-le et œuvrons pour).

S'il vous plait, vérifiez vos mails pour activer votre compte en cliquant sur le lien reçu.