Paroles de Résistants Climatiques

Lorsqu'il ont signé leur engagement à entrer en Résistance Climatique, ils et elles ont laissés des messages forts :

Florence

Je signe pour que nos enfants aient un avenir.

Benoit

Je respecte déjà, depuis plusieurs années les engagements énumérés. D’autre part ayant une famille, il me semble essentiel, au niveau des valeurs qui me sont chères, de continuer, dans l’éducation et affectivement, à protéger mes enfants et petits enfants. Nous sommes des êtres humains, avec, censément une conscience, qui aujourd’hui est malmenée par les lobbies. De nombreuses personnes pleurent la disparition d’êtres chers lors de catastrophes naturelles, qui deviennent malheureusement récurrentes. J’essaie, à petite échelle, autour de moi, de faire prendre conscience de la gravité de la situation. ASSEZ de galvauder les cadeaux, si précieux, que nous offre généreusement notre TERRE.

Hélène

Bravo !!! Je me sens moins seule.

Hugo

La permaculture, appliquée de façon intégrale et sans concessions, est aujourd’hui la meilleure solution à notre disposition pour prendre le virage civilisationnel nécessaire pour nous faire éviter le gouffre qui nous fait face.

Chantal

En fait, au vue de ces 4 points, je suis en résistance climatique depuis longtemps

Christine

« il n’y a pas de combat plus important C’est tellement évident que c’est par la décroissance heureuse que la planète pourra s’en sortir…

Yannick

Je suis en pleine transition avec un groupe d’habitants de vineuilentransition.wordpress.com. Les obstacles sont nombreux, sortir de nos zones de confort est souvent compliqué, le découragement pointe parfois le bout de son nez…
Mais quel bonheur de lâcher sa voiture pour le vélo et de croiser ces animaux au lever du jour, de rencontrer des producteurs locaux passionnés, de partager des moments de convivialité dans notre jardin partagé, de vivre des débats animés portant sur nos projets de transition…

Cela n’empêche pas certaines contradictions de perdurer, le cheminement peut sembler lent mais nous avançons!

Frédérique

Il est toujours temps pour faire des bons choix !!!

Odette

je ne prends plus l’avion depuis 1994, je roule moins de 1000kms/an, je mange bio (+ produits de mon jardin), je ne mange aucun animal depuis plus de 40 ans, je n’ai pas de smartphone, et je demande à l’état de se BOUGER LE CUL !

Lucie

Je suis une résistante de la 1ère heure ( la 1ère fois que j’ai voté ,en 1974 ,c’était pour René Dumont ), Mais cette résistance n’était pas prise au sérieux , du fait de la mouvance baba-cool post soixante-huitarde. Aujourd’hui les climatosceptiques ne peuvent plus nier les chiffres des scientifiques , bien que cela chiffonne leur petit égoïsme. Je suis ravie que les lignes bougent enfin.

Nagulini 

Moi et mon fils sommes déjà passés au tout bio, mangeons essentiellement du local (seul quelques produits viennent hors de la France), sommes végétariens, n’avons pas de voiture, … Nous pensons qu’il est essentiel de s’engager.

Céline 

A notre humble niveau, nous essayons de diminuer au maximum notre impact. Nous avons le pouvoir tous ensemble

Klaris

Merci! d’impluser le mouvement en proposant que chacun comme le Colibri fasse sa part, retrouve sa souveraine de choix et d’action et sa responsabilité . Ne donner son Pouvoir d’être et de créer à personne afin que chacun et tous ensemble nous décupliont nos forces. J’y crois !!! Résister c’est s’opposer , dépenser de l’énergie contre alors que se tenir droit en soi donne force et foi en la vie !! Alors vivons au lieu de survivre étouffé par l’immobilisme. Que les ptits pas se transforment en sauts quantiques.

Nicolas

Je fais 8 000kms par an en vélo non éléctrique et je minimise la voiture au maximum pour les besoins familiaux uniquement quand je ne peux pas faire autrement

Dunja

Bravo pour cet appel! Oui, je me suis déjà engagé dans ce sens et je vais encore devoir diminuer la consommation de la viande de notre famille. Je me suis également engagé à acheter le plus possible sans emballages, en m’équipant de sacs en tissus pour les fruits et légumes, ainsi que de pots en verre pour acheter le riz, les pâtes,… à l’épicerie vrac,… Et plus de bouteilles plastiques ! L’eau du robinet suffit. Aussi je n’achète plus des vêtements neufs mais d’occasion – pareil pour les livres. Et je donne des formations pour la petite enfance au sujet de la pédagogie par la nature. Les expériences directes et fréquentes en nature forment une base émotionnelle indispensable pour un art de vie durable ! Il est urgent d’agir en tant que parents et professionnels face à la déconnexion que nos sociétés connaissent avec le monde nature (Richard Louv: “trouble de déficit de nature”). C’est notre devoir de changer nos pratiques et d’amener les enfants dehors ! A chacun de rajouter le plus possible d’engagements !!!

Sylvain

Merci pour cet appel inspirant, 4 mesures pour changer l’utopie en projet commun et la révolution intérieure semble être le seul engagement pour enrayer la machine néolibérale


Françoise

Ce combat, je le mène depuis les années 1970, avec les valeurs qui sont nommées dans cet appel. Nous étions alors trop peu nombreux à être conscients du danger qui nous attendait.
Aujourd’hui, il ne faut surtout baisser les bras, la lutte continue avec une conscience plus collective. Tant mieux, mais la gravité de l’état de notre planète est très inquiétante que ce soit humainement ou que ce soit écologiquement……….Merci

Jean Paul

c’ est l’ appel du 18 juin !

bravo résistons !

Jean Loup

Il est trop tard pour être pessimiste. Je choisis d’agir.

Francis

avec vous de tout cœur

Isabelle

Bravo !! Je suis moi aussi d’accord pour commencer tout de suite – je veux dire aller encore plus loin comme contribution au sauvetage, dans ma vie quotidienne. N’attendons pas que les gouvernants prônent enfin la décroissance, seule issue. Le reste est MENSONGE

Mireille

Cet appel est le sens de notre Société depuis plusieurs années. Nous pouvons faire évoluer les choses, il n’est pas trop^tard.

Gilles

Ne commercialisons que des prestations éco-logiques !

Paul

Parce que les solutions existent et qu’elles sont très facile à mettre en œuvre. Seule la volonté fait défaut. Cette génération sera jugée par les suivantes, et certainement maudite par les enfants de demain.

Caroline

Je décide de transformer ma vie en profondeur pour créer la possibilité d’un futur heureux pour « tous les vivants » sur Terre

Thomas

Bon texte de mobilisation, très clair.

Une seule solution: la décroissance, pas les délires techno scientistes…

En complément des actions collectives et autres formes de lutte…

Olivier

Je rentre en résistance climatique , maintenant

Eddy

Depuis quelques années, je lisais et me documentais sur l’effondrement tout en modifiant ma façon de vivre.

A l’été 2018, j’ai compris la nécessité de passer à l’acte, de m’investir concrètement, et de me réorienter vers un métier porteur de sens et utile à l’humain.

En parallèle, j’informe avec bienveillance sur l’urgence de sortir de notre apathie.

Plutôt qu’être ramenard, je vais m’attacher à être un exemple et à donner au plus grand nombre l’envie du faire ensemble.

Sophie

Merci pour cet appel tant attendu ! C’est avec fierté que je signe l’Appel. Fière d’essayer chaque jour, de remporter des batailles personnelles et surtout de convaincre. Je pourrais me regarder en face quoiqu’il arrive.

Bastien

J’entre en résistance climatique pour mon futur et pour celui de nos enfants. Face à tous les problèmes actuels, on peut choisir de fermer les yeux ou d’agir. J’ai fait mon choix!

 

Un immense merci pour ces paroles d'espoir. La liste n'est évidemment pas exhaustive (désolé pour ceux, nombreux qui n'apparaissent pas ici malgré leurs beaux messages). Tous les commentaires sont disponibles là (le millier est maintenant nettement dépassé)

 

 

 

 

 

S'il vous plait, vérifiez vos mails pour activer votre compte en cliquant sur le lien reçu.